Niger : Soutenir la filière de l’oignon

La Banque Agricole du Niger (BAGRI-Niger), représentée par son Directeur Général, M. Rabiou Abdou, et l’Association Nationale des Coopératives des Professionnels de la Filière Oignon (ANFO), représentée par son président, M. Moustapha Sarkin Abzin, se sont accordées au travers d’une convention de financement. Par ce biais, l’ANFO bénéficiera d’un montant de 600 millions de FCFA (1,2 million de dollars américains) octroyé par la BAGRI. Ceci, afin de mettre en place des comptoirs où sera commercialisée la production d’oignons. Ces comptoirs seront placés sous la responsabilité des stockeurs. Cette initiative vise à augmenter les gains de producteurs. C’est d’ailleurs ce pour quoi la BAGRI s’investit : en effet, il s’agit là d’un de ses objectifs mot à mot. Ce n’est pas la première fois que la filière de l’oignon bénéficie des services de la BAGRI. L’année dernière, l’institution financière avait débloqué 2 milliards de FCFA (4 millions de dollars américains) pour subventionner les engrais et les semences dans diverses filières agricoles. Les producteurs d’oignon n’avaient pas été omis. Ce qui a abouti un meilleur rendement lors de la campagne suivante et, conformément à la loi de l’offre et de la demande, à une baisse de prix sur les marchés.

C’est un peu en ce dernier point que réside le revers de la médaille. Lorsque les prix baissent, les producteurs sont perdants. Pourtant, tout est parti d’une noble intention. Ainsi, l’ouverture des comptoirs d’oignon redonne de l’entrain aux acteurs de la filière. Ceux-ci espèrent mieux commercialiser leur production.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.