Mali : arrestation de barons du narcotrafic liés à AQMI

Selon des sources sécuritaires maliennes citées par l’AFP, des membres du mouvement indépendantiste Polisario, qui dispute au Maroc le territoire du Sahara Occidental, ont été arrêtés hier dans le cadre d’un vaste coup de filet régional anti-narcos. Le chef du réseau, un sahraoui haut placé dans la direction du Front Polisario répondant au nom de Sultan Ould Bady, serait le chef du « troisième plus gros réseau de trafic de drogue en direction de l’Europe », et aurait également participé directement aux enlèvements d’étrangers dans le Sahel perpétrés par Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI). Selon l’agence France Presse « Des enquêtes sont en cours pour connaître l’identité réelle d’un certain Sultan Ould Bady, arrêté par l’armée mauritanienne à cette occasion, selon deux sources sécuritaires maliennes. ». La Mauritanie a quant à elle également procédé à une large opération de ratissage des bandes de trafiquants opérants dans le sahel en début de semaine, qui s’est soldée par l’arrestation de 7 hommes mardi dernier. Sultan Ould Bady ne serait vraisemblablement que la partie émergée de l’Iceberg d’un réseau sahraoui opérant sous couvert du mouvement indépendantiste anti-marocain pour s’adonner aux trafics dans la bande sahélienne, alimentant les factions d’AQMI en matériel et en vivres, ce qui inquiète les puissances occidentales. Ces dernières craignent en effet que le Polisario ne passe sous la coupe d’AQMI, la franchise régionale de l’organisation du milliardaire saoudien Oussama Bin Laden, ce qui permettrait au groupement terroriste de bénéficier d’une réserve quasi intarissable de combattants , recrutant ces derniers au sein des camps du Polisario situés à Tindouf , au sud-ouest de l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.