Niger : La BOAD contribue à la construction d’une centrale électrique

La semaine dernière, le Ministre nigérien en charge du Plan, de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, M. Amadou Boubacar Cissé, et le Président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), M. Christian Adovelandé, ont signé un accord en vue de la construction d’une centrale électrique en faveur de la région de Niamey. Par le biais de cette convention, l’institution financière a prêté au gouvernement nigérien une somme de 17 milliards de FCFA (34 millions de dollars américains). Le Niger a commencé à développer ce projet depuis longtemps. Mais, vu qu’il nécessite, pour sa concrétisation intégrale, une enveloppe de 80 milliards de FCFA (160 millions de dollars américains), le manque de moyens a constitué un sérieux frein. Aussi, la contribution de la BOAD sera certainement un bon coup de fouet pour l’avancement de ce chantier. La centrale en construction aura une capacité de 100 MW. Selon les prévisions, elle devrait être fin prête dans les 15 prochains mois. Un délai qui semble être une éternité pour les 90 % des nigériens qui n’accèdent pas à l’électricité de manière régulière et, surtout, ceux qui vivent dans la région de Niamey, premiers bénéficiaires des services de cette centrale. Conscients de l’insuffisance à outrance de la fourniture énergétique, les autorités nigériennes prévoient également de construire un barrage hydroélectrique sur le fleuve Niger et une centrale électrique à charbon.

Ces deux derniers projets coûteront environs 250 milliards de FCFA (500 millions de dollars américains), ce qui les place très logiquement dans le long terme des priorités nigériennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.