Burkina-Faso : Mesure salutaire pour les populations vulnérables

Le Burkina-Faso n’est pas épargné par la sécheresse qui frappe actuellement certains pays ouest-africains. C’est pourquoi, son gouvernement ne ménage aucun effort pour protéger les populations les plus vulnérables face à cette situation. Ainsi, la Société Nationale de Gestion des Stocks de Sécurité (SONAGESS), mise en place pour manager les réserves alimentaires, compte consacrer 6 000 tonnes de céréales aux zones déficitaires du pays : « dans notre stock d’intervention, nous disposons d’à peu près 9 000 tonnes de céréales. Ce que nous allons débloquer de janvier à mars 2012 au profit des zones déficitaires est estimé à 6 000 tonnes », annonçait, au courant de la semaine, le Directeur Général de la SONAGESS, M. Tinga Charles Sawadogo. Cette opération, qui s’étendra donc sur trois mois, sera d’abord tournée vers le Nord du Burkina et la région du Sahel. Ce qui est normal vu le climat d’aridité qui y règne. Les céréales seront vendues dans les différentes localités de cette région à un prix fort réduit. Cela, pour permettre même aux plus démunis de pouvoir s’en procurer. Aussi, à titre d’illustration, 100 kg de maïs seront cédés à 11 000 FCFA (22 dollars américains), soit 2 fois moins que sur les marchés ordinaires (22 000 FCFA – 44 dollars américains).

Une mesure qui sera sans doute saluée par les bénéficiaires. En tout cas, devant les difficultés climatiques que connaît le pays, le gouvernement burkinabé se montre jusque-là exemplaire. Car, il fait face à un important déficit céréalier de 700 000 tonnes cette année. Pourvu que ça dure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.