Tanzanie : Perspectives de croissance moins encourageantes

La « Standard Chartered Bank » prévoit des indicateurs macroéconomiques assez faibles pour cette année. Selon le département de recherche de la banque, l’économie nationale va croître de 6,7%. Ceci vient contredire la prévision du gouvernement qui laissait entendre que l’économie tanzanienne devrait croître de 7%. Le président Kikwete a en effet, affirmé que son gouvernement s’attend à une chute du taux d’inflation au mois de juin. A en croire le nouveau rapport de la banque intitulé Global Focus 2012, le Produit Intérieur Brut pourrait atteindre 7,5% avant de se détendre à 7,3% en 2014. Toutefois, l’institution bancaire tanzanienne envisage un affaiblissement supplémentaire du Shilling (monnaie locale) par rapport au dollar en 2012 et pendant les deux années suivantes. De manière générale, elle estime que le terrain économique sera caractérisé par un rythme prudent de la libéralisation. Par ailleurs, le Bureau National des Statistiques indique le taux d’inflation de la Tanzanie n’a fait que croître ces dernières années pour atteindre sa valeur la plus élevée (19,2%) en Novembre dernier. Cependant, malgré des perspectives moroses de l’économie tanzanienne, certains économistes affirment que les indicateurs de performance économique seront moins sombres que ceux de l’année 2011. De son côté le Fond Monétaire International qui prévoyait une croissance de 7,5% et un taux d’inflation à 5,5% en 2012 vient de revoir ses projections.

L’institution de Bretton Woods pense que l’économie va croître à un rythme beaucoup plus lent que prévu en raison de la hausse des prix des produits de base. Leur représentant, John Wakeman-Linn, a déclaré que l’économie tanzanienne ne pourrait rebondir que si le pays arrive à régler la pénurie chronique d’énergie. Des études suggèrent que les entreprises perdent près de 24 heures de production chaque mois à cause de la mauvaise alimentation électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.