Forum de Rabat : une agora résolument africaine le 25 janvier à Rabat

Pour son baptême de feu, le « Forum de Rabat » a décidé de marquer un grand coup le 25 janvier. Des dizaines d’opérateurs économiques, d’institutionnels et de figures médiatiques seront les têtes d’affiche de cette tribune dédiée à l’intégration régionale africaine. Certains commencent même à parler d’un « Davos » de l’Afrique qui se profilerait chez les marocains en cette fin du mois de Janvier.
A l’origine de cette initiative, la volonté d’ancrer la coopération du Maroc avec les divers pays Africains dans une perspective d’intégration continentale durable. L’initiative est adossée elle-même à un bilan encourageant. Depuis une décennie, le Maroc a multiplié ses engagements économiques dans le Continent, avec des investissements dans des secteurs-clé comme la banque, les assurances, les Télécom… Aussi, l’évènement de Rabat s’affirme-t-il naturellement par sa pertinence. D’autant qu’il réunira plus de deux cent participants, parmi lesquels figurent des décideurs, des diplomates et des chefs d’entreprise autour de questionnements d’une grande actualité. Dynamique politique après le Printemps arabe, enjeux économiques globaux dans un environnement changeant, amélioration de la gouvernance dans les pays Africains, rapports avec une Europe en crise ou rôle des médias africains dans l’accompagnement des évolutions en cours, sont quelques pistes de réflexion au menu du Forum de Rabat. Et Gage de crédibilité supplémentaire, le Forum est organisé par un Think Tank indépendant, le Conseil du Développement et de la Solidarité . Un groupement associatif citoyen, qui réunit des personnalités publiques et privées autour de programmes et d’objectifs utiles et profitables pour le Pays.
Parmi les intervenants à cette première édition du Forum de Rabat, des personnalités aussi prestigieuses que Abdeslam Ahizoune, le patron de Maroc Telecom, l’Egyptien Hishem El Sherif (It Investments), le Béninois Lionel Zinsou (PAI Partners), Mohammed Kettani (Président d’AttijariWafabank), Moustapha Niasse, l’ancien premier ministre Sénégalais, ou encore Hamed Sow, conseiller spécial du Président malien devraient se succéder à la tribune. Mais le vrai forum devrait également se dérouler dans les coulisses, puisque outre les panelistes et débatteurs, véritable aéropage d’hommes d’influences du continent est attendu à Rabat. Entre affaires juteuses et palabres discrets à l’ombre de la tour Hassane de la capitale marocaine, le Maroc est en passe de se positionner pour assumer le leadership de l’intégration régionale africaine, un thème résolument d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.