Afrique de l’Ouest : Conseil d’Administration de la BIDC

Jeudi22décembre dernier s’est réuni le Conseil d’Administration de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) à Lomé. Une rencontre à l’issue de laquelle l’institution financière a décidé de procéder à 4 interventions financières d’une valeur de plus de 20 milliards de FCFA (environs 40 millions de dollars américains).

Deux autorisations de facilité portant sur le secteur privé ont été approuvées : il s’agit d’une en faveur de l’importation du pétrole brut par la Société Ivoirienne de Raffinage, à hauteur de 7,5 milliards de FCFA (15 millions de dollars américains), et d’une autre, à valeur monétaire équivalente, pour la construction d’infrastructures de télécommunications au Nigéria par la société SWAP Technology. Toujours dans le privé, la BIDC va augmenter sa participation au capital de BNI Gestion en Côte d’Ivoire suite à la requête de son Conseil d’Administration moyennant 20 à 50 millions de FCFA (40 à 100 000 dollars américains). Quant au secteur public, la BIDC compte consacrer, à titre de financement partiel, environs 5 milliards de FCFA (10,53 millions de dollars américains) au projet de réhabilitation et d’extension des réseaux électriques et du système interconnecté en Guinée.
Pour clore cette réunion, le Conseil d’Administration s’est enquis de l’évolution de la BIDC à partir du 30 septembre 2011 avant d’adopter le budget pour l’exercice 2012. Il faut noter que le capital de la BIDC a connu une augmentation depuis octobre dernier : il est actuellement de 1,5 milliard de dollars américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.