Côte d’Ivoire : La perception des impôts se porte bien !

C’est la fin de l’année, le temps du bilan pour les structures publiques en Côte d’Ivoire. Si beaucoup d’établissements de cette catégorie ont été frappés de plein fouet par le conflit postélectoral, lequel s’est étendu de décembre 2010 à avril 2011, la Direction Générale des Impôts (DGI), quant à elle, s’est bien tirée d’affaire : en 8 mois de fonctionnement normal, elle a engrangé 809 milliards de FCFA (environs 1,7 million de dollars américains) de fiscalité, un total qui dépasse même de 100 milliards de FCFA (220 000 dollars américains) l’objectif assigné.
Le Directeur Général de ce service des contributions, M. Pacal Kouakou Abinan, ne trouve pas d’autres explications à cette performance : elle n’est que le fruit de l’implication de l’ensemble des agents de la DGI. Une phrase qui concordait avec l’occasion. En effet, le jeudi dernier, la structure de perception fiscale a procédé à une cérémonie d’échanges de vœux, au cours de laquelle ses employés les plus éminents ont été également congratulés. A cette occasion, M. Abinan a tenu à donner, en résumé, la cible à atteindre à partir de 2012 : « notre ambition est d’asseoir définitivement la crédibilité de la Direction Générale des Impôts », a-t-il déclaré.
Pour ce faire, la DGI aura fort à faire car l’environnement ambiant en Côte d’Ivoire est toujours miné par la corruption, laquelle entretient la fraude fiscale. Et, en ce qui concerne cette lutte, elle est loin d’être gagnée vu son ampleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.