Ghana : Réduire les Infections au VIH

Le jeudi 1er décembre dernier, le monde entier a célébré la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA. A cette occasion, le vice-président ghanéen, M. John Dramani Mahama, a annoncé un projet de création d’un fonds destiné à réduire les infections au VIH. 94 millions de dollars américains, est le montant que devrait contenir ce fonds à sa mise en place d’après M. Mahama. Celle-ci n’interviendra que d’ici 2015. Toujours selon la même source, cette somme sera consacrée à l’organisation de campagnes de sensibilisation, au financement de programmes éducations et à la réinsertion des personnes séropositives. Une partie de ce fonds sera également consacrée à « des innovations » visant à assurer la permanence de la fourniture en anti-rétroviraux (ARV). En ce qui concerne cette dernière nécessité, le gouvernement ghanéen ne pouvait l’omettre : en effet, il a déjà été confronté à des ruptures de stocks en ARV, lesquels, pourtant, doivent être distribués gratuitement aux personnes vivant avec le VIH. Et, parmi les raisons expliquant ces pénuries figure la trop grande dépendance du Ghana aux financements internationaux à ce sujet. C’est pourquoi, ce fonds sera d’une importance capitale.

Néanmoins, depuis 2003, pas moins de 22 000 personnes sont sous ARV au Ghana, un chiffre qui doit encore, malgré tout, évoluer. Aussi, M. Mahama en appelle aux acteurs du secteur privé à nouer un partenariat avec le gouvernement pour lutter contre le SIDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.