Burundi : Le FMI approuve l’évolution socioéconomique

Dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) une délégation du Fonds monétaire international (FMI), à sa tête M. Oral Williams, s’est rendue à Bujumbura, capitale du Burundi, en vue de procéder à l’examen du septième programme économique et financier du gouvernement appuyé par l’instance monétaire. Ainsi la délégation s’est posée à la capitale depuis le 8 Novembre, a mené ses investigations jusqu’au 21novembre 2011 dernier et vient de rendre son rapport qui semble être à l’avantage du Burundi. En effet le gouvernement burundais semble avoir  marqué de très bons points, ce qui encourage d’ailleurs le FMI, a apporté tout son soutien pour les nouveaux plans d’investissements à venir. Le pays doit cette bonne note au rebond de la production de café et surtout au secteur des travaux publics qui a multiplié les constructions de barrage, routes, centres de santé, écoles, villages, stades etc. Au regard des résultats obtenus par le Burundi, le FMI prévoit une reprise modérée de la croissance économique de pays, soit 4,8% en 2012. En outre le pays s’inscrit désormais dans une nouvelle dynamique axée sur le développement socio-économique.  Pour se donner les moyens de parvenir à ses objectifs, le gouvernement a entrepris de nombreux projets entre janvier 2011 et septembre 2011, dans différents secteurs d’activités. Nous pouvons citer l’éducation, la santé, l’économie, et l’environnement. A cette allure d’ici 2015, le Burundi pourra bouleverser l’ordre hiérarchique établi entre les pays de l’Afrique Centrale, car il serait monté au rang des nouveaux pays émergents.  Soutenu par la Chine, les USA, le Japon, l’Inde, l’Afrique du Sud, la Suisse, l’Allemagne. le Burundi se prépare à prendre son envol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.