Guinée : Construction d’une raffinerie de pétrole à Boffa

L’histoire de l’exploitation des hydrocarbures en Afrique Noire semble vivre son apogée. Après le Niger et le Tchad, au courant de la semaine dernière, c’était au tour de la Guinée de lancer officiellement un projet de construction d’une raffinerie. Boffa. Tel se nomme la préfecture qui abritera les futures installations pétrolières, lesquelles se localiseront plus précisément dans le village de Santani. Une véritable aubaine pour sa jeunesse, majoritairement désœuvrée, qui voit, au travers de cette implantation, une opportunité à ne pas manquer. En effet, la raffinerie, dont l’édification coûtera 2 milliards de dollars américains, générera des emplois de l’ordre du millier. En outre, il est prévu d’installer deux centrales thermiques pour son alimentation en électricité. Chacune d’entre elles aura une puissance énergétique de 50 MW. Mais, selon les prévisions, la raffinerie de Boffa ne nécessitera que 60 MW pour tourner ; donc, la population pourra bénéficier du reste d’énergie pour son plus grand bonheur. Ce projet a été confié à la société « Herman Trading Corporation ». Selon ses experts, la raffinerie sera opérationnelle en mai 2012.

Elle commencera d’abord par produire 6000 barils/jour durant sa première phase. Par la suite, elle doublera ses capacités pour atteindre 12 000 b/j ; ensuite, 48 000 et 90 000 b/j. Au bout de ces phases successives, la raffinerie de Boffa produira au final 150 000 b/j. Les mêmes installations pourront également traiter le brut pour en extraire différents produits tels que kérosène et mazout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.