Sénégal : Le péage continue à poser problème !

Quand est-ce que cette polémique finira ? Même avant l’ouverture de l’autoroute Patte d’Oie – Pikine, la question du péage suscitait déjà de vives tensions. Et, cela continue bien que le tronçon soit déjà fonctionnel. Au point de faire appel au PDG d’Eiffage Sénégal, le maître d’ouvrage de ce chantier, M. Gérard Sénac, pour apporter quelques éclaircissements. 400 FCFA (0,9 dollar). On ne peut pas imaginer que cette modique somme fasse tant parler d’elle. Pourtant, c’est bien le cas. Surtout quand elle doit être versée pour ne rouler que sur 4,5 km, tel est l’avis de plus d’un conducteur sénégalais. En effet, ceux-ci ont du mal à concevoir de payer tant pour une si petite distance. A cela, M. Senac répond : « Les 400 FCFA, ce n’est pas pour nous. Ce n’est pas du bénéfice. Vous ne payez pas pour rouler sur les 4,5 km. Vous payez pour tout ce qu’il y a à côté et que vous ne voyez pas, mais  que vous verrez demain ». En fait, le patron d’Eiffage fait simplement allusion aux investissements à épurer et aux frais liés à l’entretien et à la sécurité. Selon ses propos, 40 % du financement de ce projet constitue des prêts. En plus, son entreprise s’est engagée à assurer le bon état de cette autoroute pendant les 3 prochaines décennies. Et, tout cela, c’est à la charge d’Eiffage. Néanmoins, malgré des paroles moralisatrices, il est peu probable que les usagers de cet autoroute change d’avis de si tôt. Et, avec raison, car, en toute logique, ils ne peuvent pas payer pour un service qui leur sera rendu a posteriori.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.