Nigeria : Airtel opte pour l’énergie solaire !

Du fait de la mauvaise qualité de la fourniture en électricité au Nigéria et des exigences liées à la protection de l’environnement, les énergies vertes prennent de plus en plus d’ampleur au Nigeria. Aussi, l’opérateur de téléphonie mobile Airtel a décidé de recourir à cette option pour alimenter en énergie ses stations de base, tel qu’il l’a annoncé le jeudi dernier par la voie d’un communiqué. Pour un début, un lot de 250 stations de base d’Airtel tournera à l’énergie solaire en lieu et place du gas-oil. Celui-ci servait de carburant aux groupes électrogènes placés au niveau de ses installations pour suppléer aux fréquents délestages. Ils seront dorénavant alimentés par E-site, un nouveau système de fourniture en énergie verte mis au point par un concepteur suédois, la société Flexenclosure, laquelle est spécialisée, selon le communiqué d’Airtel,  en « solutions énergétiques vertes pour les sites de stations de base détachés du réseau principal ». Sa technologie revêtirait comme avantage de « réduire substantiellement la consommation en gasoil et les émissions de CO2 comparés aux sites alimentés au diesel ».

 Bien entendu, de telles caractéristiques ne pouvaient qu’intéresser Airtel : « la solution E-site va permettre à Airtel d’exploiter l’énergie solaire pour alimenter les stations de bases mobiles au Nigéria ». « Ceci va améliorer l’exploitation et minimiser l’impact sur l’environnement ». Mais, pour améliorer les retombées de cette nouvelle solution énergétique, il faudrait qu’elle soit installée dans plus de stations de bases. Car, pour l’heure, des milliers dépendent encore du diesel pour tourner. Avec tout ce que ça entraîne de négatif pour l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.