Sénégal : une hausse du taux de bancarisation

Lancée dans une campagne de mobilisation depuis septembre 2010 en vue d’augmenter le taux de bancarisation  au Sénégal, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) est parvenue à faire passer le taux qui n’était alors que de 7% à 19%.
En effet, aujourd’hui 19% des Sénégalais détiennent un compte bancaire grâce à cette campagne, a annoncé ce mardi Fatimatou Zahra Diop,  directrice nationale de la BCEAO au Sénégal.
Par ailleurs les objectifs initialement fixés par la BCEAO étaient de porter le taux de bancarisation au Sénégal à 20% d’ici 2012. Objectif atteint selon Mme Diop, vu que le taux est déjà de 19% en 2011. Outre les principaux acteurs que sont les banques et les institutions de micro-finance, cette campagne a été une réussite dans le rang des usagers des banques, les membres des associations de commerçants et également des étudiants. Ce taux de bancarisation comptabilise tant bien les comptes ouverts auprès des institutions de micro-finance que ceux des clients du secteur bancaire officiel, et peut encore être amélioré davantage. Pour la directrice « lorsqu’il sera évalué dans deux ou trois ans, l’impact de cette campagne nous permettra peut-être d’atteindre des taux de bancarisation qui avoisinent les 50% ».
En effet bien que les résultats obtenus à l’issue de cette campagne soient encourageants,  le taux de bancarisation « comparé aux revenus par personne et à l’ensemble des revenus, mais aussi à des pays de la sous-région », reste encore faible pour un pays comme le Sénégal. Toutefois en manque d’inspiration en général pour revitaliser le secteur tertiaire, l’institution régionale vient de lancer un signal fort pour le réveil de ce secteur un peu trop souvent délaissé sur tout le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.