Afrique : un fonds de micro-finance pour l’agriculture

La Banque européenne d’investissement (BEI) en collaboration avec l’Agence française de développement (AFD)  vient de lancer le Fonds européen de financement solidaire pour l’Afrique (FEFISOL). On note aussi la participation dans ce projet d’un consortium d’institutions de développement, d’investisseurs sociaux et de nombreux organismes de micro-finance. L’objectif du FEFISOL est de soutenir les petites entreprises agricoles actives dans les domaines du commerce équitable et de la production biologique en Afrique. Dans un contexte de famine et de profonde pauvreté, ce fonds de financement permettra surtout de répondre aux besoins des foyers ruraux pauvres et de favoriser les petits investissements agricoles. A cet effet le budget alloué s’élève à plus de 15 millions d’euros (environ 22 millions de dollars). En outre le FEFISOL financera également des institutions de micro-finance locales et des organisations de producteurs locaux afin de leur faciliter la tâche puisqu’ils sont dans des zones dépourvues de canaux conventionnels de crédit. Toujours dans le souci d’alléger les difficultés, l’AFD accordera un taux bonifié sur les prêts en devise locale et prendra en charge également toutes les pertes de change sur les devises locales. Par ailleurs FEFISOL, s’inspire en grande partie des expériences d’autres organismes ayant déjà évolués dans le même créneau tel que l’association française Solidarité internationale pour le développement et l’investissement (SIDI),  l’institution belge de développement Alterfin, et de l’organisme italien Etimos. FEFISOL peut également compter sur le soutien de l’organisation SOS Faim et le Réseau africain de micro-finance mais aussi celui  des organisations spécialisées dans le commerce équitable implantées en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.