Guinée : Une précieuse main forte de la FAO

Jacques Diouf, Directeur Général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), s’est rendu à Conakry en Guinée, le vendredi dernier, dans le cadre d’une visite portant sur le Programme National d’Investissement Agricole. En effet, l’établissement de celui-ci constitue un véritable problème pour le gouvernement guinéen. C’est pourquoi, la FAO est venue lui prêter main forte.

Actuellement, la FAO soutient  12 projets en Guinée, lesquels se développent dans plusieurs secteurs, allant de la pêche à l’agriculture en passant par l’aquaculture et l’élevage. Toutes ces initiatives visent à améliorer la sécurité alimentaire dans le pays, ce, notamment par le développement des cultures, et à favoriser  l’autonomie des cultivateurs, étant donné que ces points constituent les priorités de la FAO en Guinée. C’est pourquoi, l’organisation onusienne a déboursé 15 millions de dollars américains à cet effet. Malgré cela, M. Diouf semble estimé que le secteur agricole n’est pas assez financé, c’est pourquoi, il sollicite qu’une partie plus importante du budget guinéen lui soit allouée et, également, une forte mobilisation de ressources auprès des bailleurs de fonds.

Au-delà du Programme National d’Investissement Agricole, la FAO a aussi tenu à soutenir la Guinée dans son actuelle campagne agricole moyennant une somme de 680 000 dollars américains. Celle-ci pourrait permettre de calmer les tensions qui émaillent son lancement. En effet, des produits chimiques agricoles destinés à l’actuelle campagne comme les herbicides et les insecticides auraient été surfacturés, leurs commandes, trop élevées par rapport aux prévisions et, la cerise sur le gâteau, ils seraient déjà périmés. Que des pertes pour la Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.