Mali : Une nouvelle charte de la transition prévoit une amnistie pour les auteurs des deux derniers coups d’Etat

Le Conseil national de transition (CNT) au Mali, faisant office d’organe législatif, a adopté, lundi 21 février, à l’unanimité, une nouvelle charte de la transition, modifiant la version promulguée en octobre 2020 par les militaires, moins de deux mois après le premier coup d’Etat qui avait renversé le régime de l’ex-président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

Parmi les amendements introduits dans la nouvelle mouture figure la disposition d’amnistier les personnes ayant participé aux deux derniers putschs enregistrés par le pays en moins d’une année, en août 2020 et en mai 2021.

D’autres points révisés par le CNT, concernent, entre autres, l’augmentation du nombre de parlementaires qui passe de 121 à 147 ; la suppression du poste de Vice-président (initialement occupé par Assimi Goïta, l’actuel président de transition), l’interdiction pour Goïta de se présenter aux prochaines élections présidentielle et législatives.

La nouvelle Charte n’a pas tranché sur la question de la date de ces futurs scrutins. Elle se limite à indiquer que la durée de la transition tiendra compte des aspirations du peuple traduites dans les recommandations sorties des consultations nationales de décembre dernier.

«La durée de la transition fait toujours l’objet de discussions et de négociations entre le gouvernement et les partenaires. Ces modifications sont en train d’être faites conformément aux recommandations des Assises nationales», a fait savoir un membre du CNT, Youssouf Z. Coulibaly, rappelant que «les délais de 6 mois à 5 ans ont été recommandés».

Le chronogramme de la transition est le point de discorde entre les nouvelles autorités du Mali et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a déjà pris de lourdes sanctions diplomatiques et économiques à l’encontre du pays.

L’organisation sous-régionale a annoncé hier dans un communiqué que son médiateur pour le Mali, l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, se rendrait à nouveau ce jeudi dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.