Publié Le : mar, Oct 5th, 2021

Zimbabwe: Grace Mugabe conteste la décision judiciaire d’exhumer les restes de son mari

La veuve de l’ex-président zimbabwéen Robert Mugabe, Grace Mugabe a fait appel de la décision de la justice d’exhumer les restes de son mari pour les inhumer dans un sanctuaire national à Harare.

Grace Mugabe estime que la confirmation de l’ordre d’une juridiction coutumière était «grossièrement irrégulière et déraisonnable», selon des documents judiciaires.

Décédé le 6 septembre 2019, à 95 ans, après 37 ans passés à la présidence du Zimbabwe, Mugabe a été enterré dans son village natal de Kutama, à une centaine de km à l’ouest de la capitale, Harare, après des jours de bras de fer entre sa famille et le Gouvernement sur le choix de sa dernière demeure.

Ses proches s’étaient opposés au projet des autorités de l’enterrer au Panthéon des Héros nationaux d’Harare, où la construction d’un mausolée spécial avait commencé.

Mais en mai dernier, Grace Mugabe avait été condamnée par un tribunal traditionnel à donner cinq vaches et deux chèvres pour avoir enterré son mari de manière jugée inappropriée, dans la cour de sa propriété. Le tribunal avait également ordonné l’exhumation et l’enterrement de la dépouille de Robert Mugabe à Harare.

Les enfants de Mugabe avaient contesté cette décision en justice, mais un tribunal avait confirmé la décision, estimant que sa progéniture n’avait pas d’autorité légale pour empêcher le transfert de la dépouille de leur père à Harare.

Mugabe avait été évincé du pouvoir en novembre 2017, par un coup de force de l’armée et de son parti, la Zanu-PF, installant à sa place l’actuel président Emmerson Mnangagwa. Il est décédé dans un hôpital de Singapour le 6 septembre 2019, près de deux ans après le putsch militaire.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>