Publié Le : ven, Sep 3rd, 2021

Création au Sénégal d’une nouvelle coalition autour du principal opposant Sonko

Plusieurs formations et mouvements de l’opposition sénégalaise ont lancé jeudi à Dakar, une nouvelle coalition menée par le principal opposant Ousmane Sonko, à quelques cinq mois des élections locales.

La nouvelle coalition, formée d’une vingtaine de partis et mouvements, va « présenter une liste commune dans chaque commune et département et poursuivre cette collaboration jusqu’à la présidentielle de 2024», a déclaré jeudi une des responsables de la coalition, Ngoné Salih Diop, lors de sa mise en place.

La coalition, appelée « Yewwi askan wi » (libérer le peuple en langue ouolof), vise, selon ses initiateurs, à conquérir les conseils municipaux et départementaux, contrôlés dans leur quasi-totalité par la coalition présidentielle depuis les élections de mars 2014.

Les élections locales, initialement prévues en 2019, doivent se tenir fin janvier 2022 et seront suivies des législatives, durant la même année. La coalition présidentielle contrôle également le parlement avec une majorité confortable de députés.

La nouvelle coalition réunit, en plus d’Ousmane Sonko, plusieurs responsables dont l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall et un influent chef religieux.

Sonko, député à l’Assemblée nationale, reste visé par des accusations de viol d’une employée d’un salon de beauté à Dakar où il allait se faire masser pour, selon lui, soulager un mal de dos.

Il réfute ces accusations qu’il attribue à un complot ourdi par le président Macky Sall pour l’écarter de la scène politique. Son arrestation début mars avait déclenché au Sénégal, des violences qui ont fait plusieurs morts. Il est depuis lors, placé sous contrôle judiciaire.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>