Sénégal : Atteindre 6 % de croissance économique

00000000000000000000000S’exprimant lundi devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre sénégalais, Aminata Touré, s’est engagée, au nom de son gouvernement, « à porter le taux moyen de croissance à 6 %  entre 2013 et 2017 ».

La partie économique de son discours a particulièrement retenu l’attention de l’assistance, en s’engageant notamment à maintenir la croissance à 6 % entre 2013 et 2017. Ce chiffre correspond au taux de croissance de l’Union économique et monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Selon elle, pour parvenir à ces prévisions, il faudrait encourager la compétitivité et la productivité, qui découleront d’un meilleur climat des affaires. Elle veut également  « ramener le déficit public à un niveau acceptable et créer les conditions de l’attractivité des investissements, sur la même période », a-t-elle indiqué.

A ce propos, le déficit public a connu une importante baisse entre 2011 et 2012,passant de 8%  à la fin de la première année à 5,6 % au terme de la seconde. Par ailleurs, le chef du gouvernement sénégalais a mis en exergue certains atouts du pays, tels que sa situation  géographique et sa stabilité politique.

Au cours de son intervention, Mme Touré a brossé des questions prioritaires quant à la réalisation du programme de l’équipe exécutive. Pour la  relance économique, il faut s’investir dans les domaines des affaires sociales, de la lutte contre les inégalités, de la démocratie et la bonne gouvernance ainsi que du développement local. Ce sont les mêmes thèmes que le président sénégalais Macky Sall avait développés lors de sa campagne électorale de l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.