Tchad : 17 millions de dollars pour des agriculteurs

Le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) va débloquer un montant de 17,4 millions de dollars en faveur des agriculteurs tchadiens. L’accord portant sur ce financement a été signé lundi dernier à Rome par l’ambassadeur du Tchad, M. Hassan Elimi Tchonaï, et le président du FIDA, M. Kanayo Mwanze.

Cette somme sera orientée vers la région tchadienne de Guéra (Sud). Ce sont 132 000 paysans en proie à la pauvreté y vivant qui en profiteront. De ce montant, 8,45 millions de dollars américains seront consacrés à améliorer les conditions de vie dans ce milieu rural. Le reste (8,95 millions de dollars), déboursé sous forme de prêt, entrera notamment dans le développement des structures financières de la même région et la réhabilitation de ses infrastructures routières. Une fois concrétisés, ces travaux permettront une meilleure circulation dans ce milieu rural et contribuera à améliorer son économie. D’autres axes qui posent problème à l’administration de Guéra, dont les difficultés en matière de fourniture hydrique et la sous-alimentation particulièrement, seront explorés au travers de cette initiative pour ainsi trouver des voies de solutions. Dans le même cadre, l’Union Européenne, le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Fonds pour le Développement du Capital des Nations Unies (UNCDF) prêteront main forte au Tchad et au FIDA, comme l’ont prévu les termes de la convention. Le Tchad est confronté à un climat aride, lequel influe négativement sur l’agriculture, qui doit être constamment surveillée et soutenue. Aussi, des actions comme celles du FIDA sont d’une nécessité incontestable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.