Covid-19: Confinement partiel dans le grand Tunis suite à une hausse record des décès

Les autorités tunisiennes ont placé à partir de jeudi la capitale Tunis et la ville de Bizerte (nord) en confinement partiel, y interdisant entre autres, les rassemblements.

Dans les quatre régions composant le Grand Tunis, ainsi que dans les villes balnéaires de Sousse, Monastir (est) et Bizerte, les fêtes publiques, les manifestations sportives et culturelles ou encore les prières collectives sont interdites jusqu’au 14 juillet.

Ces décisions s’ajoutent au confinement total décidé le 20 juin dans quatre régions de l’intérieur du pays particulièrement touchées par la pandémie, les gouvernorats de Béja (nord-ouest), Siliana, Zaghouan (nord) et Kairouan (centre).

Le couvre-feu a par ailleurs été prolongé, de 20H00 à 05H00 au lieu de 19H00 à 04H00 GMT, dans tout le pays.

Selon le ministère tunisien de la Santé, le taux de remplissage des lits équipés d’oxygène dans les hôpitaux publics, a dépassé 73% et celui des lits de réanimation 89%.

La porte-parole du ministère, Nissaf Ben Aleya a écarté un confinement complet à l’échelle nationale, faisant valoir la «difficile situation économique, sécuritaire et psychologique» qui prévaut en Tunisie.

Le pays a enregistré un nombre record de nouveaux décès selon le dernier bilan officiel quotidien du 29 juin, avec 116 morts pour un total de 14.959 décès, et un record de 5.921 nouveaux cas positifs, portant le nombre total à 420.103 cas depuis mars 2020.

Le pays qui manque de doses n’a vacciné que 1,8 million de personnes sur 12 millions d’habitants, dont 549.000 avec deux doses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.