Publié Le : mer, Avr 21st, 2021

Amnesty appelle Tunis à laisser les médecins s’exprimer librement sur la Covid-19

L’ONG Amnesty International et l’Ordre des médecins tunisiens ont appelé le gouvernement à laisser s’exprimer librement les praticiens sur la pandémie de Covid-19, après une directive exigeant une autorisation préalable pour le personnel de la santé souhaitant s’exprimer publiquement sur le sujet.

Amnesty International a critiqué mardi une mesure «disproportionnée» et une «sérieuse atteinte» à la liberté d’expression. C’est «une tentative évidente de censurer les personnels de santé», estime Amna Guellali, responsable d’Amnesty citée dans le communiqué.

Le Conseil national de l’Ordre des médecins a de son côté réaffirmé dans un communiqué «le droit des médecins à exprimer leurs positions dans leur domaine de spécialité et selon les données scientifiquement établies».

Le 16 avril, après des polémiques, le ministère de la Santé a publié une liste de médecins et responsables de la santé habilités à faire des déclarations aux médias ou sur les réseaux sociaux au sujet de la pandémie. Les autres sont passibles de sanctions s’ils s’expriment sans accord des autorités.

Cette directive est parue au moment où la Tunisie fait face à une augmentation inédite du nombre d’hospitalisations, débordant certaines structures de réanimation, tandis que le nombre de décès confirmés s’approche des 10.000.

Le ministère tunisien de la Santé a révélé lundi soir que le bilan épidémiologique du pays fait état de 287.061 cas confirmés depuis l’apparition de la pandémie dans le pays en mars 2020.

Face à cette aggravation, le gouvernement a fermé les écoles et mis en place un couvre-feu à 19h pour les véhicules et 22h pour les piétons, soulignant que le pays n’avait pas les moyens pour instaurer un confinement.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>