Gabon – Sao Tomé : La coopération marque des pas

Les chiffres semblent confirmer les faits. Selon de récentes statistiques de la Direction Générale du Commerce du Gabon, les échanges commerciaux entre ce dernier et l’archipel de Sao Tomé et Principe (située à 350 Km au large de Libreville) ont marqué une forte progression : d’un total de 1,18 milliard de FCFA en 2009 (2,53 millions de dollars américains), ils sont passés à 1,46 milliard de FCFA (3,14 millions de dollars américains) l’année dernière. Et, ce bond pourrait s’améliorer au courant de cette année à l’allure où vont les choses. En effet, il y a, à peine, quelques jours, M. Paul Biyoghe Mba, Premier Ministre gabonais, atterrissait à Sao Tomé et Principe en compagnie d’un groupe de businessmen gabonais. Ce, avec l’objectif avéré de renforcer la coopération entre les deux pays dans divers secteurs (télécommunications, transports, tourisme, agroalimentaire, etc). Mais, une telle ambition passe nécessairement par des moyens de communication performants entre les partenaires. Ainsi, le chef du gouvernement gabonais avait évoqué qu’une « ligne de transport maritime » serait indispensable à cet effet. Elle pourrait alors être mise en place, dans de brefs délais, par la SATRAM (Société de Transport Maritime), compagnie publique qui gère ce secteur au Gabon. Cette genèse de coopération sous-régionale, laquelle unit le Gabon et l’archipel de Sao Tomé et Principe au travers d’une dizaine de conventions, pourrait inspirer les autres pays du continent noir. Car, jusque-là, les échanges commerciaux entre pays africains sont quasi-inexistants comme le soulignait tout récemment le Panel pour le Progrès de l’Afrique à l’occasion du dernier Forum Economique Mondial. Un sérieux frein pour le développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.