Publié Le : jeu, Mar 11th, 2021

L’opposant tunisien Nabil Karoui maintenu en prison

La justice tunisienne a décidé mercredi, de maintenir en prison, l’ancien candidat à l’élection présidentielle et homme d’affaires tunisien, Nabil Karoui, annulant une libération sous caution annoncée il y a deux semaines dans le cadre d’une affaire de fraude fiscale.

«La Chambre d’accusation a annulé la décision du juge d’instruction de libérer M. Karoui sous caution, et il restera emprisonné», a déclaré le porte-parole de la Cour d’appel, Habib Torkhani.

Déjà incarcéré pendant la campagne présidentielle en 2019 dans le cadre de cette affaire, Karoui est à nouveau en prison depuis le 24 décembre 2020.

L’ONG de vigilance I-Watch avait déposé une plainte le 2 septembre 2016 au Pôle judiciaire, économique et financier contre les deux Karoui pour suspicion de blanchiment d’argent par l’intermédiaire des sociétés qu’ils détiennent en Algérie, au Maroc et au Luxembourg.

Le procureur de la République près le Pôle judiciaire avait alors ouvert une enquête à la suite de cette plainte et décidé d’adresser plusieurs chefs d’accusation à Nabil Karoui et Ghazi Karoui dont celui de blanchiment d’argent.

Un juge avait décidé le 24 février de libérer Nabil Karoui en contrepartie d’une caution de 10 millions de dinars (soit plus de 3 millions d’euros) que le prévenu n’avait pas payée.

Nabil Karoui, 57 ans, fondateur de la principale chaîne privée tunisienne ‘Nessma TV’, était arrivé au second tour de l’élection présidentielle en 2019, avant de perdre face à l’actuel président Kais Saied, un universitaire non partisan.

Karoui est également le fondateur du parti Qalb Tounes qui est arrivé deuxième aux législatives d’octobre 2019 en remportant 38 sièges sur 217 au Parlement.

En juillet 2019, le juge d’instruction du pôle financier lui avait signifié le gel de ses avoirs, accompagné d’une interdiction de sortie du territoire.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>