Sénégal-Crise politique et sociale : Les autorités de Dakar suspendent l’école pour une semaine

Les autorités sénégalaises ont annoncé dimanche la suspension des cours dans les écoles sur tout le territoire national, à partir de ce lundi et pour une semaine, en raison des troubles auxquels le pays est en proie depuis mercredi dernier.

Une décision qui vise à «protéger les élèves, les enseignants et l’administration scolaire des manifestations accompagnées de scènes de violence qui ont fortement perturbé le déroulement des enseignements-apprentissages la semaine dernière», ont indiqué les ministères de l’Education nationale et de l’Emploi dans un communiqué commun publié sur Facebook.

L’arrestation du principal opposant au pouvoir Ousmane Sonko mercredi dernier, a déclenché dans la capitale Dakar et dans tout le pays des affrontements entre jeunes et forces de l’ordre, donnant lieu à des  saccages et des pillages de biens publics et privés.

Un collectif qui entend porter la contestation, le Mouvement de défense de la démocratie (M2D), a appelé à trois jours de nouvelles manifestations à partir de ce lundi.

Le collectif qui remet en question la légitimité du président Macky Sall, réclame la libération des prisonniers «arbitrairement» détenus, parmi lesquels Ousmane Sonko, dont l’arrestation a mis le feu aux poudres, ainsi qu’une enquête sur ces évènements. Sonko a été arrêté officiellement pour trouble à l’ordre public, alors qu’il se rendait en cortège au tribunal, où il était convoqué pour répondre à des accusations de viol portées contre lui par une employée d’un salon de beauté.

Les troubles de la semaine dernière ont fait au moins cinq morts. De nombreux enfants et adolescents ont pris part aux manifestations. Les ministères «recommandent fortement aux parents d’élèves de garder un œil vigilant sur leurs enfants afin de les préserver des risques de dérives d’éventuelles manifestations».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.