Le FMI satisfait de la gestion des finances publiques du Sénégal

fmi5La mission d’évaluation du Fond monétaire International (FMI) qui a séjournée du 17 au 30 aout à Dakar, a quitté le Sénégal sur une note de satisfaction au sujet du mode de gestion des finances publiques dans ce pays.

Selon les experts du FMI,  le Sénégal est un bon élève en la matière, pour avoir assuré une stabilité du cadre macroéconomique et une robustesse de la croissance économique.

C’est dans le cadre de entretiens relatifs à la revue de l’accord triennal au titre de l’instrument de soutien à la politique économique (ISPE) approuvé en juin 2015 en faveur du Sénégal que cette mission a séjourné au Sénégal durant la seconde moitié du mois d’Aout.

Selon le mauricien Ali Mansoor, chef de la mission du FMI «l’exécution budgétaire sur les six premiers mois est satisfaisante bien que les recettes douanières soient en deçà de l’objectif du programme. Dans l’ensemble, la mise en place de l’ISPE reste satisfaisante avec le respect de presque tous les critères quantitatifs et des objectifs indicatifs à la fin juin».

Autre bonne nouvelle pour Dakar, un taux de croissance au-dessus de 6% est projeté pour 2016-2017. La bonne santé de l’agriculture, le redressement de l’industrie et le dynamisme des activités de services sont à l’origine de cette croissance. En plus le niveau de l’inflation devrait rester faible.

Toujours l’évaluation des experts du FMI, la politique budgétaire au Sénégal est conforme aux attentes du FMI. L’objectif du déficit public  s’était établi à -4 ,2. Le FMI table sur un déficit de -3,7 du PIB en 2017.

Cependant, le défit du Sénégal reste la poursuite d’une croissance durable et inclusive. Pour se faire, le FMI recommande aux autorités sénégalaises, des réformes structurelles. Il s’agit d’après Ali Mansoor, de l’accélération des reformes pour améliorer la productivité et l’environnement des affaires, et la promotion du secteur privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.