Nigeria/Conflit intercommunautaires : 4.000 éleveurs fuient vers le nord

Les autorités nigérianes ont annoncé jeudi que quelque 4.000 éleveurs peuls ont fui cette semaine le sud du Nigeria vers le nord, après la multiplication d’attaques contre leur communauté par des membres d’autres ethnies qui les accusent de la montée de l’insécurité.

«Environ 4.000 éleveurs peuls sont arrivés dans l’Etat de Kaduna, ces derniers jours», a déclaré à la presse le responsable de la gestion des urgences de cet État du sud du Nigeria, Hussaini Abdullahi, précisant que «plusieurs sont encore en chemin» et le Gouvernement compte les aider à s’y installer.

«Ils ont besoin de nourriture et d’équipements car ils sont partis en laissant tout derrière eux», a-t-il détaillé. Ces dernières semaines, plusieurs campements d’éleveurs peuls ont été attaqués dans les régions du sud-ouest, dominées par l’ethnie Yoruba, et le sud-est, majoritairement Igbo. Les éleveurs sont accusés d’être responsables de la montée des enlèvements et d’attaques meurtrières.

Selon Haruna Usman Dugga, le chef du syndicat des éleveurs peuls de Kaduna, de nombreux éleveurs sont réticents à quitter les régions du sud, alors que les terres dans le nord sont désormais trop sèches pour permettre le pâturage.

Les gouverneurs des États du Nord ont mis en garde mardi contre de possibles représailles de personnes originaires du sud installés dans le Nord. Ils ont appelé les dirigeants du Sud à tout faire pour arrêter les attaques contre les éleveurs peuls dans leurs régions, afin d’empêcher une nouvelle spirale de violences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.