Publié Le : mar, Fév 16th, 2021

Ebola fait une quatrième victime en Guinée-Conakry

La fièvre hémorragique Ebola a provoqué lundi la mort d’une quatrième personne en Guinée-Conakry, où le scénario catastrophique de l’épidémie de 2013-2016, qui avait fait plus de 11.000 morts en Afrique de l’Ouest, reste dans les mémoires.

«Parmi les malades qui étaient hospitalisés à Nzérékoré», en Guinée forestière (sud-est), «nous avons enregistré un décès ce matin. Cela porte à quatre le nombre de décès», a déclaré lundi le directeur-général adjoint de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), Bouna Yattassaye.

La Guinée est à nouveau en «situation d’épidémie» de fièvre hémorragique Ebola, après la confirmation dans le sud-est du pays de sept cas, dont trois mortels, a indiqué dimanche le patron de l’agence sanitaire guinéenne ANSS, Sakoba Keïta.

A l’issue d’une réunion d’urgence à Conakry, le Dr Keïta a expliqué devant la presse qu’une personne était décédée fin janvier à Gouecké, dans la région de Guinée forestière, proche de la frontière avec le Liberia.

«Au total, on a dénombré sept cas, dont trois décès», a-t-il dit, précisant que «cette situation met la Guinée en situation d’épidémie d’Ebola».

Les sept personnes infectées officiellement jusqu’ici sont tous membres de la même famille, selon une source proche des autorités sanitaires.

«Nous allons déployer rapidement les capacités nécessaires pour appuyer la Guinée, qui a déjà une grande expérience», a déclaré dimanche devant la presse, le professeur Alfred George Ki-Zerbo, le représentant de l’Organisation Mondiales de la Santé (OMS), à l’issue d’une réunion avec les autorités sanitaires de ce pays.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>