Publié Le : mer, Fév 3rd, 2021

ONU-Genève : Pas de vainqueur au premier tour de l’élection du Conseil présidentiel libyen

Les participants au dialogue inter-libyen réunis à Genève en Suisse, sous le parrainage de l’ONU, ont voté mardi pour élire le Conseil présidentiel, mais un second tour devra se tenir, aucun des candidats n’ayant atteint le seuil des 70% voix requises, selon les Nations unies.

Le Conseil présidentiel transitoire devra être composé de trois membres (un président et deux vice-présidents) représentant la Tripolitaine (Ouest), la Cyrénaïque (Est) et le Fezzan (Sud), les trois grandes régions de la Libye.

Après le vote des 75 participants au dialogue, trois figures politiques ont remporté ce premier tour.

Aguila Saleh, l’un des candidats les plus en vue de l’Est, juriste et président du Parlement basé à Tobrouk, a obtenu 9 voix. Pour l’Ouest, Khaled el-Mechri, actuel président du Haut conseil de l’Etat, a obtenu 8 voix. Pour le Sud, Abdel Majid Ghaith Seif el-Nasser, ambassadeur de la Libye au Maroc (descendant d’une longue lignée de chefs tribaux arabes influents dans le Fezzan, notamment dans la ville de Sebha) a obtenu 6 voix.

Aucun des candidats n’ayant pu atteindre le seuil des 70% des voix, un second tour sera organisé mais sous le format des listes cette fois, a précisé Stéphanie Williams, chef de la Mission de l’ONU en Libye, après l’annonce des résultats.

Les délégués de tous bords auront ensuite jusqu’à vendredi pour désigner un Premier ministre.

La Libye est plongée dans le chaos depuis l’assassinat de Mouammar Kadhafi en octobre 2011. Deux autorités s’y disputent le pouvoir: à l’Ouest, le Gouvernement d’union nationale (GNA à Tripoli), reconnu par l’ONU et soutenu par la Turquie, et un pouvoir incarné par Khalifa Haftar, homme fort de l’Est, soutenu par la Russie et les Emirats arabes unis notamment.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>