Côte d’Ivoire-Présidentielle : Macron reçoit ce vendredi le président Ouattara

Le président français, Emmanuel Macron reçoit ce vendredi à Paris, son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, 78 ans, candidat à un troisième mandat controversé lors de l’élection présidentielle du 31 octobre prochain, a indiqué l’Elysée.

Macron avait salué en mars «la décision historique» d’Alassane Ouattara de renoncer à briguer un troisième mandat, estimant que la Côte d’Ivoire «donnait l’exemple». Le président ivoirien avait alors annoncé vouloir «transférer le pouvoir à une jeune génération».

Mais en août, Alassane Ouattara a fait une volte-face en annonçant sa candidature pour un troisième mandat, après le décès soudain de son dauphin, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, qu’il avait fait investir comme candidat de son parti. L’annonce de sa candidature a provoqué des manifestations qui ont dégénéré en violences ayant fait une quinzaine de morts.

La Constitution de 2016 limitait à deux les mandats présidentiels, mais les partisans du président sortant Ouattara affirment que la dernière révision de la Loi fondamentale a remis le compteur à zéro, alors que ses adversaires jugent cette candidature anticonstitutionnelle.

La semaine dernière, l’ancien chef rebelle et ex-Premier ministre Guillaume Soro, candidat déclaré malgré son exil en France et sa condamnation par la justice ivoirienne, a dénoncé dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron le «silence assourdissant» de la France sur la situation en Côte d’Ivoire.

Lui emboîtant le pas, l’ancien président ivoirien, Henri Konan Bédié et Affi N’guessan, du parti front populaire ivoirien (FPI), tous deux, candidats à la présidentielle d’octobre, ont demandé au président Macron de clarifier sa position sur le dossier ivoirien.

De son côté, le chef de l’Eglise catholique et archevêque d’Abidjan, le cardinal Jean-Pierre Kutwa a estimé lundi que la candidature du président Ouattara à un troisième mandat «n’est pas nécessaire», appelant à aller au dialogue.

La Commission électorale indépendante (CEI) de Côte d’Ivoire a annoncé avoir reçu 44 dossiers de candidature et les a transmis jeudi au Conseil constitutionnel. Malgré leur rejet de la liste électorale, l’ex-président Laurent Gbagbo et l’ex président de l’assemblée nationale Guillaume Soro ont déposé leur dossier de candidature lundi dernier à la CEI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.