Côte d’Ivoire-Présidentielle: Pour l’Eglise catholique la candidature du président Ouattara «n’est pas nécessaire»

La candidature du président ivoirien Alassane Ouattara à un troisième mandat pour la présidentielle du 31 octobre «n’est pas nécessaire», a estimé lundi le chef de l’Eglise catholique en Côte d’Ivoire, l’archevêque d’Abidjan, le cardinal Jean-Pierre Kutwa, appelant «à aller au dialogue».

«Je ne peux pas ne pas me tourner avec respect vers le président de la République, dont la candidature à ces prochaines élections n’est pas nécessaire, à mon humble avis», écrit Mgr Kutwa dans une lettre ouverte intitulée «Appel au respect du Droit dans la concertation».

Alors que la candidature du président Alassane Ouattara à un troisième mandat est contestée par l’opposition, le cardinal estime que «son devoir régalien de garant de la Constitution appelle son implication courageuse, en vue de ramener le calme, de rassembler les Ivoiriens, de prendre le temps d’organiser les élections dans un environnement pacifié par la réconciliation».

La crainte de violences meurtrières à l’approche du scrutin du 31 octobre est forte, dix ans après la crise née de la présidentielle de 2010, qui avait fait 3.000 morts après le refus du président Gbagbo de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara.

A l’approche de la prochaine présidentielle, «la vie sociopolitique de notre pays aborde un virage dangereux (…), force nous est donnée de constater la radicalisation des positions de part et d’autre», prévient Mgr Kutwa.

Les violences dans le sillage de l’annonce de la candidature controversée du chef d’Etat Alassane Ouattara ont déjà fait une quinzaine de morts en août 2020.

Le cardinal d’Abidjan «invite les uns et les autres à aller au dialogue et à la concertation, dans la recherche de solutions à cette crise qui n’augure pas d’un lendemain meilleur quant à l’organisation paisible des élections».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.