Côte d’Ivoire-Présidentielle : Ouattara investi candidat malgré les contestations de rue

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été investi samedi dernier candidat du parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), lors d’une cérémonie tenue dans un stade comble à Abidjan.

S’adressant à ses partisans, le président sortant Ouattara a promis aux dizaines de milliers de ses partisans présents au stade Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, une victoire directe avec “ un coup KO”.

Ouattara, 78 ans, briguera un troisième mandat jugé inconstitutionnel par ses opposants. Si la loi fondamentale limite à deux le nombre de mandats, plusieurs de ses proches et lui-même estiment qu’avec la constitution de 2016, qu’il est dans son droit de se représenter à un troisième mandat.

L’annonce le 6 août de la candidature de Ouattara avait déjà dégénéré en trois jours de violences pour un bilan d’au moins six morts, une centaine de blessés et 1.500 déplacés. Malgré l’interdiction des manifestations par les autorités, de nouvelles manifestations faisant des blessés, ont eu lieu samedi dans le sillage de cette candidature.

Le président sortant sera opposé à son principal adversaire, l’ancien président de 1993 à 1999, Henri Konan Bédié, 86 ans, investi par le PDCI. L’ex-chef rebelle et ancien président de l’assemblée nationale Guillaume Soro, 47 ans, se dit aussi candidat mais vit en France après sa condamnation par la justice ivoirienne à 20 ans de prison pour «recel de détournement de deniers publics».

La Commission électorale a rejeté ces dernières heures, les recours des proches de l’ancien président Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro qui contestaient leur radiation des listes électorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.