Le choléra a fait 857 morts et 25.000 cas infectés en RDC

Le bureau de l’organisation mondiale de la santé (OMS) à Kinshasa, fait état de 25.170 cas de choléra dont 857 décès recensés en République Démocratique du Congo(RDC) depuis le début de cette année 2018, contre 55.000 cas et 1.190 décès en 2017.

L’épidémie de choléra en 2018 est caractérisée par une résurgence d’anciens foyers de l’année 2017 mais également l’apparition de nouveaux foyers dans les différentes provinces de la RDC.

Les populations les plus affectées sont celles qui vivent dans «les zones de santé avoisinant les grands cours d’eau, dans les zones accusant un déficit du système d’approvisionnement en eau potable pour les populations et  des problèmes d’assainissement», relève l’OMS.

Au moins un cas de choléra a été notifié dans 21 des 26 provinces du pays. Les provinces les plus touchées par la recrudescence de la maladie sont celles du Kasaï Oriental, Lomami (centre), Sud-Kivu, Tanganyika, Haut-Katanga (Est).

Selon les experts, « un total de 15.766 cas [de choléra] en moyenne sont attendus pendant les 6 mois à venir en RDC », et l’OMS estime que la vaccination des populations fait partie des axes de réponse dans le plan de riposte.

La vaccination ciblera plus de six millions de personnes « dans les zones de santé à haut risque avec deux doses du vaccin OCV » d’ici 2020.

Cette année, en plus du choléra, la RDC fait face à sa dixième épidémie de fièvre hémorragique Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Cette épidémie a fait 212 morts depuis sa déclaration le 1er août selon les chiffres officiels.

Une précédente épidémie d’Ebola a tué 33 personnes pour 54 cas au total dans la province de l’Équateur (nord-ouest).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.