Publié Le : jeu, Août 2nd, 2018

Côte d’Ivoire : Le maire d’une commune d’Abidjan révoqué pour détournements présumés

Noël Akossi-Bendjo, maire PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) du Plateau, le quartier d’affaires d’Abidjan, a été révoqué mercredi par le Conseil des ministres qui l’accuse de «détournements». La révocation de ce cadre du PDCI-RDA, hostile au parti unifié crée par le président Ouattara, intervient en pleine bataille politique entre les deux principales formations du RHDP, la coalition au pouvoir.
Le porte-parole du gouvernement Sidi Touré a précisé que des « missions de vérification et de contrôle ont été effectuées dans la commune d’Abidjan » fin juillet et que l’affaire avait été transmise à la justice. « Des enquêtes sont en train d’être menées pour consolider les chiffres exacts » estimés à plusieurs millions d’euros, a-t-il ajouté.
Mais cette annonce a immédiatement fait surgir des soupçons de règlements de compte. En effet, figure du PDCI, Akossi-Bendjo ne se cache pas d’être l’un des plus fervents opposants au parti unifié, créé par le président Alassane Ouattara, le mois dernier.
Le président ivoirien n’a pour l’instant pas réussi à convaincre son allié, Henri Konan Bédié, de rejoindre son projet. Depuis, des dissensions entre le PDCI et le RDR, ont surgi au grand jour, créant des tensions au sein de la majorité présidentielle.
M. Bendjo a déjà annoncé qu’il souhaitait se porter candidat pour un nouveau mandat à la tête du Plateau lors des élections municipales du 13 octobre prochain. Il fera face à Fabrice Sawegnon, homme d’affaires très proche du président Ouattara.
Ce n’est pas la première fois qu’un élu est ainsi mis à l’écart par le Conseil des ministres. Jean-Louis Billon, un autre des tenants de la ligne anti-parti unifié, avait été suspendu de son poste de président du Conseil régional du Hanbol.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>