Les Maliens satisfaits du vote à la présidentielle malgré les incidents

Malgré la perturbation des bureaux «par des attaques à main armée et autres violences», les autorités et la classe politique au Mali se félicitent de la tenue du premier tour de l’élection présidentielle.
Le ministère de la Sécurité a fourni peu après la fin du vote un bilan selon lequel «les incidents ont empêché le vote dans 105 bureaux» sur plus de 23.000, dont «61 bureaux n’ont pu ouvrir dans les régions de Mopti (centre) et de Tombouctou» (nord-ouest), en raison de l’insécurité.
Mais, «dans tous les 22.325 autres bureaux, le vote s’est globalement bien déroulé», déclare le gouvernement dans un communiqué de presse publié lundi, se félicitant par ailleurs de ce «bon déroulement» attribué «à la maturité politique du peuple malien et au sens républicain» des candidats.
De son côté, le directoire de campagne du chef de l’opposition a exprimé sa «satisfaction légitime» après le vote, tout en déplorant «que l’Etat ait failli à sa mission de sécurisation du scrutin».
«Fort heureusement, il n’y a pas eu de blessés ni de morts», selon un communiqué de l’équipe du candidat de l’opposition Soumaïla Cissé, qui invite par ailleurs les citoyens «à la plus grande vigilance concernant les risques de fraude et de manipulation des résultats».
Le taux de participation n’était pas connu dans l’immédiat mais s’annonçait faible, selon les premières constatations d’observateurs électoraux. Les premiers résultats sont attendus mardi ou mercredi, alors que les résultats officiels provisoires seront annoncés d’ici vendredi, avant un éventuel second tour le 12 août.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.