Publié Le : ven, Sep 8th, 2017

Un sommet sur la crise libyenne se tient samedi à Brazzaville

Alors que les initiatives se multiplient pour résoudre la crise libyenne, le chef du gouvernement libyen d’union nationale (GNA) Fayez al-Sarraj, et un représentant de son rival, le maréchal Khalifa Haftar, sont attendus ce samedi à Brazzaville où doit se tenir samedi, la troisième réunion du «Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la Libye», ont annoncé les autorités congolaises.

Selon un responsable congolais, «vis-à-vis de la Libye, le Congo a un seul agenda qui est très clair : réconcilier les frères ennemis et ramener la paix dans ce grand pays africain».

Le responsable congolais précise que la participation de Fayez al-Sarraj à ce sommet, a été confirmée, alors que le maréchal Haftar «s’est excusé» et se fera représenter par Aguila Salah, chef du Parlement basé à Tobrouk, dans l’est de la Libye et qui soutient le maréchal Haftar. Ce dernier est déjà arrivé à Brazzaville pour prendre part à la réunion aux côtés de Fayez al-Sarraj.

Dirigé par le président congolais Denis SassouNguesso, ce comité sur la Libye est composé par les présidents de cinq pays africains (Mauritanie, Niger, Congo, Ethiopie et Afrique du Sud).

La Libye est déchirée par des conflits de leadership entre le gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, et une autorité qui exerce son pouvoir dans l’est du pays avec le soutien du maréchal Haftar.

Fayez al-Sarraj et le maréchal Haftar avaient accepté de se retrouver fin juillet à l’initiative de la France en région parisienne, sans parvenir la signer une feuille de route sur un cessez-le-feu et l’organisation d’élections l’année prochaine.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>