Des Nigérians demandent au président Buhari de «revenir ou de démissionner»

A l’appel d’associations de la société civile, des manifestants se sont réunis ce lundi à Abuja, la capitale du Nigeria pour demander le retour ou la démission du président Muhammadu Buhari, qui séjourne depuis trois mois à Londres, pour des raisons médicales.

Sous pluie battante, plusieurs dizaines de personnes ont marché jusqu’à la Villa présidentielle des pancartes en main, avec entre autres inscriptions, «revenez ou démissionnez : trop c’est trop», pour demander au chef de l’Etat de rentrer pour assumer ses fonctions.

Selon Deji Adeyanju, l’un des organisateurs, cette mobilisation vise à rappeler à l’opinion publique nationale que le «président a abandonné son devoir», car « non seulement il a disparu, mais en plus il continue à nous mentir», rappelant qu’en cette seule année 2017, «il a été absent du pays pendant 144 jours ».

En effet, la santé du président Buhari, 74 ans, suscite la polémique au Nigeria, depuis qu’il s’est rendu dans la capitale britannique le 7 mai dernier pour subir de nouveaux examens médicaux, laissant le pouvoir entre les mains de son vice-président Yemi Osinbajo.

Il  s’était absenté une première fois en janvier avant de rentrer début mars. Malgré les assurances de ses proches et celles du gouvernement, le concerné avait lui-même avoué «n’avoir jamais été aussi malade» et n’avait pas assisté à de nombreux conseils des ministres avant de repartir début mai vers Londres.

Les services du président Buhari ont récemment publié une photo de lui, où il apparaît souriant au milieu d’une délégation de «gouverneurs et dirigeants» de son parti, le All Progressives Congress, venus lui rendre visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.