RDC : Kabila promet de nommer un Premier ministre dans 48 heures

Le président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila a annoncé ce mercredi devant le Congrès, que le Premier ministre serait « impérativement nommé dans les 48 heures », renvoyant dans le même temps, la balle dans le camp de l’opposition notamment du Rassemblement, à qui il exige d’harmoniser ses vues et de lui présenter une liste des candidats.

Dans un discours à la nation, le président congolais a déclaré vouloir faire avancer l’accord politique de la Saint-Sylvestre, qui bute sur la désignation d’un Premier ministre.

Kabila dit tenir « compte du fait que le pays ne doit plus être l’otage d’intérêts personnels et de la lutte de positionnement des acteurs politiques », dans sa volonté de nommer « le Premier Ministre dans les 48 heures ».

Suivant l’accord de la Saint-Sylvestre, ce nouveau Premier ministre devrait être proposé par le Rassemblement, la principale plateforme de l’opposition congolaise.

Mais la Majorité présidentielle (MP) a exigé que ce regroupement politique présente à Kabila une liste de trois candidats à ce poste, ce que le Rassemblement refuse, lui proposant le seul nom de Félix Tshisekedi, son nouveau président. Ce dernier est par ailleurs contesté par quelques membres dissidents.

Quant à la présidence du Conseil National de Suivi de l’Accord, Kabila a appelé à l’accélération des tractations au sein de la classe politique en vue de la désignation, dans la foulée de l’entrée en fonction du nouveau Gouvernement, d’une personnalité consensuelle devant présider cette structure. Il a demandé aux deux Chambres du Parlement d’adopter rapidement la Loi organique dans ce sens.

Le Rassemblement vit des heures difficiles depuis le décès de son chef, l’opposant Etienne Tshisekedi. Scindé en deux, une aile dirigée par Joseph Olenghankoy a été reçue par Kabila dans le cadre de ses consultations politiques.

Valentin Mubake, principal conseiller du défunt Etienne Tshisekedi, et membre influent de l’UDPS, également consulté à titre personnel par Kabila a été tout de suite exclu de son parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.