Adama Barrow installe ses hommes à la tête de l’armée Gambienne

Le général Ousman Badjie, chef de l’armée sous Yahya Jammeh été limogé de son poste par le nouveau président Adama Barrow, qui fait le ménage parmi ceux qui étaient à la tête d’institutions redoutées durant le régime de son prédécesseur.

Le président Barrow avait mis fin la semaine dernière aux fonctions de Yankuba Badjie, qui était chef de l’Agence nationale du renseignement (NIA) rebaptisée « Service de renseignements d’Etat », et de David Colley, qui dirigeait le système pénitentiaire.

Ousman Badjie qui occupait ce poste depuis 2012 a été remplacé le général Massaneh Kinteh, auparavant conseiller militaire spécial du président Barrow, qui « est maintenant le nouveau chef des armées de Gambie » selon une source militaire.

Massaneh Kinteh, retrouve un poste qu’il a déjà occupé de 2009 à 2012. Il avait été remplacé à la tête de l’armée par le général Ousman Badjie, puis nommé ambassadeur à Cuba.

L’ex chef de l’armée sera quant à lui muté dans une des représentations gambiennes à l’étranger et il « attend encore de savoir où il sera affecté ».

Ousman Badjie était considéré comme un pilier du pouvoir de Yahya Jammeh.

Cet officier, qui arbore souvent des talismans au cou et aux poignets, s’est régulièrement déclaré loyal à Yahya Jammeh, y compris durant la crise électorale.

Dans un message publié le 4 janvier, il avait réaffirmé le « soutien inébranlable » de ses forces au président Yahya Jammeh, alors sous fortes pressions pour quitter le pouvoir.

Il avait ensuite fait un revirement durant les derniers jours de la crise et prêté allégeance à Adama Barrow, peu avant le départ en exil de M. Jammeh.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.