RDC : retour au dialogue direct du front pour le respect de la constitution

bemba-rdcLe Front pour le respect de la Constitution, une plateforme constituée autour du MLC (Mouvement pour la libération du Congo), le parti de l’ancien rebelle et ancien vice-président congolais, Jean-Pierre Bemba, est retourné à la table du dialogue direct initié par les évêques catholiques en République Démocratique du Congo (RDC).

Ils avaient quitté cette table pour protester contre le nombre de leurs représentants à ce dialogue dirigé par les évêques en vue de trouver une issue pacifique le 19 décembre prochain, date marquant la fin du dernier mandat constitutionnel du président Joseph Kabila.

Selon la coordinatrice de cette plateforme, la sénatrice Eve Bazaiba, ce retour fait suite à l’intervention du nonce apostolique à Kinshasa, de la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo) et de nombreux partenaires nationaux et internationaux.

« Le Front, après consultation de ses organes, a accepté d’assouplir sa position afin d’envisager la possibilité de reprendre sa place dans ce dialogue pour sortir le pays de la crise », écrit Mme Bazaiba dans un communiqué.

Le Front n’évoque pas dans son communiqué la satisfaction ou non de sa revendication pourplus de représentants au dialogue. Il n’a reçu qu’un quota de deux alors que les autres plateformes y participent avec cinq représentants chacune.

Alors que ce poursuit le dialogue direct, des militants des mouvements citoyens ont manifesté mardi devant le lieu où se tient les travaux, exigeant le départ de Kabila au 19 décembre, comme prescrit par la Constitution. Ils ont été dispersés par la police qui a procédé à des arrestations, selon les organisateurs.

Les travaux au dialogue se sont poursuivis ce mercredi en commissions, avec pour objectif  de trouver une solution à la crise causée par la non-tenue des élections (principalement la présidentielle) à la proche de la fin du dernier mandat du président Joseph Kabila au pouvoir depuis 2001.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.