L’industrie céramique marocaine demande des mesures de protection contre le dumping

untitledL’Association professionnelle des industries céramiques (APIC) au Maroc, plaide pour des mesures antidumping qui devraient assurer, selon le président de l’APIC, Mohsine Lazrak, une meilleure protection de la production nationale confrontée à une rude concurrence des produits importés.

En marge du 16ème Salon international du bâtiment (SIB) qui se tenait à Casablanca, Mohsine Lazrak a indiqué que les céramistes locaux espèrent que le ministère de tutelle prenne des mesures en vue de protéger le produit local, notamment à travers le contrôle systématique des produits importés et de leur appliquer la norme marocaine.

Lazrak a également préconisé des dispositions censées réduire l’impact du «dumping», rappelant que les céramistes nationaux ont déposé une requête pour une enquête antidumping contre les importations de céramique en provenance d’Espagne.

« Plusieurs unités industrielles sont obligées de fermer temporairement ou de façon définitive à cause du dumping », a-t-il regretté, tirant la sonnette d’alarme.

Mise sur les fonds baptismaux depuis plus de vingt-cinq ans, l’APIC regroupe 12 opérateurs dont 8 dans la fabrication des carreaux de revêtements de mur et de sol et 4 dans la fabrication du Sanitaire.

Le Salon international du bâtiment est initié par le ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville en partenariat avec l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC). Cette année il se déroule sous le thème : «Vers un cadre bâti durable et harmonieux».

Ce rendez-vous biennal international qui se poursuivra jusqu’au 27 novembre offre l’opportunité aux professionnels marocains et étrangers d’échanger leurs expériences dans le domaine du bâtiment. Il constitue aussi une plate-forme importante dédiée à l’ensemble des professionnels du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.