Le Rwanda en quête d’avancée technologique

Le Rwanda, petit pays enclavé situé en Afrique centrale et compté parmi les pays les plus pauvres du monde ; fournit aujourd’hui de grands efforts pour être à la pointe de la technologie. Ceci, pour la concrétisation de nombreux projets gouvernementaux pour les TIC, nés plusieurs années en arrière, quand le gouvernement Rwandais affichait l’ambition de  faire du pays un carrefour technologique.

En effet, pour arriver à ses fins, le gouvernement a lancé des plans quinquennaux pour les technologies de l’information et de la communication (TIC). Le premier plan réaliser de 2000 à  2005, s’est consacré à la création d’un environnement favorable aux initiatives dans le domaine des TIC. Le second, entre 2006 et  2010, a mis en place l’infrastructure de base des TIC. Le troisième, qui couvrira les années 2011 à 2015, accélérera l’introduction des services qui exploiteront ces nouvelles technologies et, les autorités en sont convaincues, permettra au Rwanda de distancer ses concurrents régionaux. Ces programmes ont eu pour conséquences, l’introduction du système de paiement par carte magnétique à Kigali, la capitale au début de cette année ; et la pose d’un réseau national de 2 300km de fibre optique qui relie le Rwanda au reste du monde et remplace les liaisons par satellite coûteuses et lentes.

Soulignons également que cette  promotion des technologies de l’information menée par le gouvernement Rwandais, stimule la créativité et la croissance des entreprises. Ainsi, le produit national brut (PNB) du pays a connu l’année dernière une croissance de 7,4%. Il était déjà de 7,5%, en moyenne, entre 2004 et 2009. Ces chiffres sont proches des projections officielles qui sont de 8% de croissance annuelle entre 2000 et 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.