Gabon : une grève dans le secteur pétrolier évitée

Le secteur pétrolier gabonais est confronté ces derniers temps à une menace de grève de la part des employés de ce domaine. En effet, lors d’une rencontre organisée récemment entre le président du Conseil économique et social, M. Antoine Mboumbou Miyakou et le secrétaire général de  l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP),M. Guy Roger Aurat Reteno. Ce dernier à remis au président du Conseil économique et social, un document dans lequel l’ONEP dévoile que sur un effectif de 8590 employés du pétrole travaillant dans 36 entreprises, seulement 17% des nationaux occupent des postes de responsabilité contre 83% pour les expatriés.

Rappelons que l’ONEP qui, a été crée en janvier 2001 et regroupant plus de 2000 adhérents exerçants dans une cinquantaine de société pétrolières et parapétrolières, a toujours dénoncé l’emploi abusif de la main d’œuvre étrangère dans le secteur pétrolier. C’est ainsi que, face à la menace de grève dans le secteur qui est toujours présente,  Le ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Alexandre Barro Chambrier, s’est entretenu en ce début de semaine avec les travailleurs membres de l’ONEP. Lors de cette rencontre, M. Chambier a fait comprendre qu’il ne voulait pas perdre de temps dans la résolution des conflits pouvant altérer le bon fonctionnement d’un secteur considéré comme vital et stratégique pour l’économie du Gabon. A cet effet, il s’est dit déterminé à appliquer les décisions conclues entre le syndicat ONEP et le gouvernement, notamment d’offrir une meilleure représentativité des cadres gabonais dans les métiers du pétrole. De plus, il effectue actuellement une tournée de prise de contact chez les principales sociétés opérant au Gabon ; Shell Gabon serait la seule entreprise pétrolière qui emploie 95% de la main d’œuvre locale.

L’ONEP qui dénonce en vain, depuis plusieurs années, l’emploi abusif de la main d’œuvre étrangère par les compagnies pétrolières ; semble trouver aujourd’hui une réponse à ses revendications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.