Début du retrait des troupes Kenyanes du Sud Soudan

cb-retraitLe Kenya a entamé le retrait de ses troupes engagées dans la mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) dont un premier contingent de soldats est arrivé ce mercredi à Nairobi, suite à l’ordre du président Uhuru Kenyatta.

Ce retrait a été décidé par Nairobi en réaction l’éviction du général kenyan Johnson Mogoa Kimani Ondieki, de son poste de commandant de la Force de l’UNMISS par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, qui lui reproche son incapacité à protéger les habitants civils du Soudan du Sud.

« Aujourd’hui, nous avons commencé notre retrait du Soudan du Sud », a déclaré le chef du commandement oriental de l’armée de terre du Kenya, Benjamin Biwott à la presse à Nairobi à l’arrivée au Kenya, d’une centaines de soldats sur les mille hommes que compte ce pays au sein de la MINUSS dans la région de Wau. Il a indiqué que le Kenya retirerait tous ses soldats du Soudan du Sud dès que possible et lorsque l’ONU fournirait la logistique nécessaire.

Selon les autorités Kenyanes, leurs troupes avaient participé à des opérations de maintien de la paix dans 44 pays au cours des quatre dernières décennies et que le Kenya continuait avec ses autres missions.

« La paix ne reviendra pas au Soudan du Sud si l’on accuse un commandant kenyan pour les échecs plus larges de la Mission » dans ce pays. Nous avons l’intention de retirer les troupes kenyanes de la mission et nous cesserons notre contribution de troupes à la Force de Protection régionale proposée », a précisé Kenyatta.

Les autorités Kenyanes regrettent que les événements impliquant la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, ont poussé le secrétariat de l’ONU à attribuer un échec systématique au commandant kenyan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.