Cameroun : La production bananière

En 2011, le Cameroun a exporté près de 247,3 tonnes de bananes fraîches principalement vers l’Europe selon des statistiques officielles. Mais l’objectif du Cameroun est d’atteindre la barre des 500.000 tonnes de production d’ici 2013. Pour ce faire le gouvernement a lui-même fixé cet objectif aux producteurs afin d’utiliser ce tremplin pour améliorer la croissance économique du pays. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la banane, à l’instar du bois, du cacao, du café, du coton et du caoutchouc, représente l’une des principales sources de recettes du trésor public camerounais en vue de ses parts dans les exportations. En effet la production de la banane est estimée en moyenne à environ 300.000 tonnes par an, et pour un chiffre d’affaires total de 170 milliards de francs CFA (environ 340 millions de dollars). Toutefois les entreprises qui évoluent dans ce secteur ne sont pas nombreuses. Outre la Cameroon Development Corporation (CDC, étatique) qui honore son premier rang avec 55% de la production nationale, il y a deux autres entreprises agro-industrielles qui évoluent dans le secteur : le groupe des Plantations de Haut Penja (PHP) et la Société des Plantations de Mbanga (SPM) propriété des investisseurs français. Toutefois on note également la présence sur le marché d’une infime place occupée par des producteurs indépendants ou petits producteurs. Ayant dominé pendant de longue année le marché africain (entre 2000 et 2005) la banane camerounaise vise le marché européen., qui est actuellement « le principal débouché de la banane camerounaise d’export » a d’ailleurs déclaré le directeur du Centre africain de recherche sur bananiers et plantains (CARBAF), Daniel Ngou Ngoupayou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.