L’opposition ivoirienne crée un ‘’Front du refus’’ contre la révision de la constitution

oppo-ciLe « Front du refus’’, c’est la nouvelle coalition crée par l’opposition en Côte d’Ivoire, dont la première activité sera une marche populaire prévue le 20 octobre prochain pour exiger le ‘’retrait’’ du projet de la nouvelle constitution.

Cette coalition entend ‘’obliger’’ le Chef de l’Etat Alassane Ouattara à retirer ce projet, a indiqué son meneur, Aboudramane Sangaré de l’aile dure du Front populaire ivoirien (FPI, le parti de l’ex-Président Laurent Gbagbo).

Pour lui, «le moment est venu de dire ensemble stop, ça suffit », appelant ses partisans à l’action. «C’est pourquoi j’appelle les organisations, les personnalités politiques, la société civile et les démocrates de tout bord au rassemblement dans ce front du refus et de participer massivement à la marche du refus de l’humiliation ce jeudi 20 octobre à partir de 7 heures’’, a poursuivi Aboudramane Sangaré.

Cette initiative du front du refus a été prise pour «faire barrage à l’entreprise hasardeuse de M. Ouattara, à agir et à obtenir le retrait pure et simple de cette constitution», a pour sa part indiqué Daniel Boni Claverie, président de l’Union républicaine pour la démocratie (l’URD).

Cette manifestation sera continue jusqu’à ce que la voix du front du refus soit entendue a déclaré de son côté, le Président de LIDER, Mamadou Koulibaly au cours d’une conférence de presse conjointe à laquelle ont pris part plusieurs leaders de l’opposition.
Après son adoption par l’Assemblée nationale, le projet de la nouvelle constitution doit être soumis à un referendum prévu pour le 30 octobre prochain, avant sa mise en œuvre.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.