Sao Tomé-et-Principe : Une candidate de l’opposition demande l’annulation de l’élection présidentielle

sao-electionL’ex-Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe, Maria das Neves, conteste la victoire au premier tour de la présidentielle d’Evaristo Carvalho, candidat soutenu par le parti de l’actuel Premier ministre, Patrice Trovoada, avec 50,1% des voix.

La candidate  de l’opposition qui est arrivée selon les résultats officiels proclamés par la Commission électorale nationale (Cen), en troisième position avec 24,8% (16.638 voix), demande que l’élection présidentielle qui s’est tenue ce dimanche dans l’archipel d’Afrique central de 200.000 habitants, soit tout simplement annulée.

Son adversaire Evaristo Carvalho a obtenu 50,1% des suffrages (34.629 voix) contre 24,8% (17.121 voix) pour le président sortant, Manuel Pinto da Costa, selon les résultats du vote publiés dans la nuit de dimanche à lundi, par la Commission électorale nationale (CEN).

Ainsi, Carvalho obtiendrait la majorité absolue grâce à une poignée de voix, sous réserve de validation définitive de ces résultats par le Tribunal constitutionnel.

Maria das Neves soutenue par le parti historique du Mouvement pour la libération de Sao Tomé-et-Principe (MLSTP, opposition) dénonce une «manipulation des résultats», voire un possible bourrage des urnes «en faveur du candidat du parti au pouvoir».  Sa contestation va prendre la forme d’un recours en justice, confirme son entourage.

Pinto da Costa (indépendant, ex-MLSTP), pourrait lui aussi contester la victoire de Carvalho, le candidat du charismatique Premier ministre et de son parti l’Action démocratique indépendante (ADI), majoritaire à l’Assemblée depuis sa victoire aux élections législatives en 2014.

Le président sortant, qui arbitre mais ne gouverne pas, avait dénoncé avant le scrutin le rôle de la télévision publique, qui «donnait priorité au candidat du parti du pouvoir».

Au total plus de 60% des 111.222 électeurs inscrits ont participé au scrutin qui s’est déroulé dans la « sérénité », selon la mission d’observation de l’Union africaine (UA).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.