Ouganda : L’opposant Besigye inculpé pour trahison transféré à Kampala

Kizza-Besigye1L’opposant Kizza Besigye, candidat malheureux de la dernière présidentielle en Ouganda a été inculpé pour trahison vendredi, avant d’être transféré ce lundi, dans une prison de haute sécurité à Kampala, la capitale du pays, a annoncé une source judiciaire ougandaise .

Mercredi, Besigye qui rejette la réélection du président Yoweri Museveni, avait été arrêté dans le centre de la capitale ougandaise après avoir organisé une cérémonie alternative d’investiture, devant des forces de sécurité et à la veille de la prestation de serment de Museveni.

Pour éviter des troubles que pourrait causer sa détention dans la capitale qui accueillait plusieurs chef d’Etat africains venus assister à la cérémonie de prestation de serment du président Museveni, il avait alors été évacué par hélicoptère à Moroto, dans la région du Karamoja située au nord du pays, avant d’être ramené ce lundi à Kampala, où il a été placé dans la prison de haute sécurité de Luzira.

Besigye comparaîtra devant un juge le 25 mai pour répondre des accusations pour trahison, a précisé un porte-parole de l’appareil judiciaire ougandais, Solomon Muyita.

La justice lui reproche de «persister» à se proclamer vainqueur de la présidentielle et «sa prétendue prestation de serment».

La trahison est théoriquement passible de la peine capitale en Ouganda mais c’est une peine de prison à vie qui est encourue, le pays n’ayant procédé à aucune exécution depuis des années. Besigye a déjà été inculpé de trahison en 2005 mais les charges contre lui avaient été finalement abandonnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.