Les Tchadiens attendent toujours les premiers résultats de la présidentielle

tchadLe corps électoral composé de près de 6 millions d’électeurs a été convoqué ce dimanche, pour le premier tour de l’élection présidentielle au Tchad, pour laquelle rivalisaient 14 candidats, dont le président sortant, Idriss Déby.

De manière générale, les observateurs notent que le scrutin de dimanche, s’est passé dans le calme, et à présent l’attention des électeurs est focalisée sur les résultats qui parviennent progressivement des bureaux de vote de N’Djamena et de ceux de l’intérieur du pays, à la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Mais cela prend du temps, car il lui faut collecter l’ensemble des procès-verbaux pour pouvoir compiler les résultats, et conformément à l’article 74 du Code électoral tchadien, la Céni qui organise les élections dans le pays, dispose de deux semaines pour proclamer les résultats provisoires.

Il faudra donc patienter pour avoir une idée plus claire sur les premières tendances et le taux de participation à ce scrutin, que le parti au pouvoir qualifie déjà d’«une victoire de la démocratie».

Dans le camp du MPS, le parti du président sortant, on salue «une mobilisation en masse» des citoyens qui constitue d’ores et déjà «une victoire de la démocratie », a souligné Mahamat Zen Bada, le directeur de campagne d’Idriss Déby, qui a cependant regretté que le secrétaire du MPS a été molesté à Moundou.

De son côté, l’opposition notamment le CAP-SUR, le parti de Djimrangar Dadnaji a dénoncé « des ratés sciemment orchestrés par le MPS» lors de ce scrutin. Jean-Calvin Robenat, le directeur de campagne du candidat de ce parti dénonce entre autres l’absence de procès-verbaux dans certains bureaux de vote de la capitale, des cas de bourrage d’urnes et surtout la perturbation des réseaux de communication, ces derniers jours.

La journée de vote s’est déroulée sous haute surveillance. Une vigilance zélée des services de sécurité qui a été interprétée dans les rangs de l’opposition, comme une action d’intimidation alors qu’il est impossible d’envoyer des SMS et que les connexions internet sont coupées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.